Le travail sur écran est souvent une souffrance pour les patients atteint de sécheresse oculaire.

 

Un bilan ophtalmologique complet est nécessaire afin de dépister un trouble réfractif ou un déficit de la vision binoculaire pouvant être responsable d'un inconfort .

Le travail sur écran favorise l’évaporation des larmes au niveau de l’œil et donc l’apparition de la sensation de sécheresse oculaire, de  brûlure ou d'irritation oculaire.

Le phénomène essentiel est lié à la diminution du clignement palpébral lors du travail sur écran. La fréquence normale de clignement est en moyenne de 15/min alors que devant l’ordinateur la fréquence des clignements est divisé par deux (environ de 8 clignements par minute devant l’écran). De plus le travail sur écran favorise les clignements incomplets. Ces clignements incomplets diminuent la sécrétion de Meibum par les Glandes de Meibomius et peuvent donc être à l’origine d’un Dysfonctionnement des Glandes de Meibomius (DGM) avec blépharite postérieure. Ce Dysfonctionnement des Glandes de Meibomius (DGM) va être à l’origine d’une diminution de la qualité du film lacrymal et donc aggraver l’inconfort du travail sur écran.

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page