Le bilan ophtalmologique

Les sécheresses oculaires sont à l'origine de très nombreuses consultations spécialisées. Les motifs de ces consultations vont de la simple intolérance aux lentilles de contact aux difficultés de vision et de concentration.

La grande majorité de ces sécheresses sont la conséquence d'un syndrome de dysfonction des glandes de Meibomus (DGM).

Ces DGM touchent une personne sur trois de moins de 30 ans et plus de deux personnes sur trois de plus de 65 ans.

Ces DGM sont aggravés par le travail sur écran et par le port de lentilles de contact.

Une inflammation des paupières peut s'y associer, on parle alors de Blépharite parfois à l'origine de kystes appelés Chalazions.

En l'absence de prise en charge, l'évolution se fera vers la disparition progressive des glandes et l'aggravation des symptomes.

Comprendre les mécanismes de cette affection permet d'envisager une prise en charge novatrice et efficace de la sécheresse oculaire

L'interrogatoire du patient recherche des facteurs de risque de sécheresse ou des pathologies sous jacentes.

Le médecin ophtalmologiste réalise un bilan visuel, une analyse de la vision binoculaire en cas de gêne au travail sur écran et un examen au microscope de l'oeil et de la surface oculaire.

Un bilan est réalisé en général dans un second temps quand on s'oriente vers une sécheresse évaporation par dysfonctionnement des glandes de meibomus. Cet examen  permet parfois de proposer un traitement adapté il permet de visualiser l'état des glandes de meibomus et leur degré d'atrophie.

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page